JAMAAL
« une marque aux univers métissé. »

jamaal-interview-aurelia-perrin

Bonjour Fanny, bonjour Yamin !

Nous sommes ravis de découvrir votre marque de prêt-à-porter féminin « JAMMAL » et de faire votre connaissance. Au-delà de la richesse de votre site internet, nous sommes en route pour un petit bout de chemin dans votre univers !

Métissage, alliance, union, partage…tant de mots qui font rêver.

Oriental, occidental, éthique, ethnique, couleurs, tissus…tant de mots qui font voyager.

Tout d’abord, pouvez-vous nous donner un mot :

  • Pour vous décrire, tous les deux : Yamin « Déterminé» & Fanny « Passionnée » !
  • Pour décrire votre marque: « Métissée ».
  • Pour décrire votre univers : « Solaire».

JAMMAL Perso…

 

Votre métissage est au centre de vos créations : quelle force en tirez-vous ?

Toute notre inspiration vient de notre métissage, de nos différences. Ce sont nos deux regards, nos deux visions qui nous donnent la possibilité de créer un univers à part, car on confronte nos origines, nos cultures ; on additionne nos connaissances et notre savoir-faire. JAMAAL c’est nous ! C’est le moyen d’exprimer à quel point le mélange des cultures est d’une grande beauté et une source d’inspiration sans faille.

Quel univers vous transporte ?

Le voyage, la confrontation avec les cultures, regarder les femmes de différents pays du monde, les étoffes qu’elles portent, leur style, rencontrer des artisans de tous les continents, parler pendant des heures autour d’un thé à la menthe avec des inconnus rencontrés au détour d’une balade dans une ville du Maghreb… !

Quelle est votre philosophie de vie ?

Notre philosophie est de placer notre famille au cœur de notre vie et de profiter des moments simples ensemble, avec notre fils. C’est aussi de vivre de notre passion, de créer, de nous battre pour faire vivre notre esthétique métissée avec la volonté inconsciente que notre enfant en soit très fier.

Quelle complémentarité vous caractérise, au-delà de l’aspect professionnel ?

Nous sommes totalement différents ! L’hypersensibilité se mêle au pragmatisme. La vie au jour le jour côtoie la vision de long terme. Et ce ne sont que de rapides exemples de nos visions contraires mais si complémentaires. Vivre au côté de l’autre tous les jours est un enrichissement permanent, un épanouissement sans faille.

A travers vos créations, quelles valeurs voulez-vous véhiculer ?

Nous souhaitons qu’à travers nos créations, la valorisation de nos cultures respectives émane. Mais aussi le soin que nous apportons à chaque pièce, la qualité et le détail au cœur de nos modèles. L’ouverture aux autres et le respect sont des valeurs que portent nos vêtements (qui ne sont pas dans l’appropriation culturelle mais la valorisation culturelle !). Et le sens de la famille, que l’on retrouve dans notre imprimé iconique, un couple de chameau et le petit issu de leur amour.

Au-delà de la mode, quelles sont vos autres passions ?

Le voyage, la musique, la lecture, les balades ensoleillées en famille et les tapas dégustés au coucher du soleil.

Yamin : musique et sport, c’est-à-dire ?

C’est mon juste équilibre : me dépenser par le sport et me nourrir par la musique. Ces deux passions ont toujours fait partie de moi et sont indispensables à mon bien-être. J’ai besoin de ces deux piliers pour avancer et rester serein dans le challenge que l’on s’est lancé.

La musique inspire-t-elle vos créations ?

Fanny dessine, manipule les tissus, fait des moulages sur buste absolument toujours en musique. C’est absolument indissociable de ce moment de création qui donne vie à une collection. Son crush, c’est le mix de Bédouin SAGA IBIZA recommandé par le DJ Malik, de la Stand’art de Biarritz.

Vous « développez (vos) propres couleurs pour que (vos) tissus aient les nuances de (vos) rêves une fois teints » : quels sont ces rêves ?

Ce sont les images de cette terre couleur orange feu sous les pieds des enfants qui jouent, images restées gravées après un voyage en train entre Oran et Alger. C’est un tissu qui volait au vent lors d’une balade dans un souk. C’est la couleur d’un mur nuance terre rosée admirée à Essaouira… Les couleurs de nos rêves naissent de souvenirs, de sensations, nichés dans notre cœur pour toujours.

jamaal interview meetlemag

JAMAAL Pro…

Vous parlez de « coupe parfaite ». Compte tenu des innombrables types de morphologie, qu’est-ce qu’une coupe parfaite ?

Une coupe parfaite, c’est un modèle qui a été étudié sur différentes morphologies de femmes ; un patronage réalisé avec soin pour que le corps soit confortable et mis en valeur. C’est un modèle qui demande un rythme lent pour être mis au point, afin de perdurer dans le temps.

Comment fonctionnez-vous pour passer du crayon à la réalisation ?

Après les coups de crayon, nous réalisons le dessin technique et le patronage, nous peaufinons tous les détails, puis nous travaillons en étroite collaboration avec un créateur de tissus qui nous aide à développer nos couleurs et nos imprimés. Ensuite ce sont nos ateliers partenaires (celui au Portugal, en France et à Casablanca au Maroc) qui, chacun expert dans leur domaine, nous reçoivent pour travailler ensemble sur les prototypes d’abord, puis sur des séries limitées à la hauteur de nos exigences ensuite, grâce au talent de leurs couturières.

jamaal-coucher-de-soleilFanny : où et comment trouves-tu l’inspiration ?

Je la trouve au hasard d’une rencontre, d’un voyage, d’un livre. Je la trouve dans la penderie de la grand-mère de Yamin, une femme algérienne si forte, pleine d’amour et de poigne qui me parle de ses vêtements d’apparats orientaux, qu’elle a gardés comme des trésors dans son vestiaire. Mon inspiration quotidienne c’est Yamin…ses yeux me transportent ailleurs et c’est cet ailleurs que j’essaie d’exprimer par nos créations.

Cette inspiration, tu la dessines à toute heure et tout moment ?

Oui, je ne peux pas la provoquer, c’est elle qui me remplit ! Et à ce moment-là, je la couche sur une feuille blanche avec un stylo, un feutre, un crayon en cire de notre petit prince… ce que j’ai sous la main !

Quelles sont vos matières de prédilections ?

J’aime travailler le velours de coton bio pour son aspect luxueux et chaleureux à la fois. J’aime travailler le satin pour sa brillance, son élégance ; le sergé ou le crêpe pour leur aspect mat et leur tombé lourd et impeccable.

Fanny : tu as étudié la « sociologie du vêtement » : kezako ?

C’est une spécialité des sciences humaines absolument passionnante qui me pousse aujourd’hui à créer nos propres pièces, en donnant du sens à chaque détail. C’est se poser des questions sur le sens profond de l’habit, de ce qu’il dit de nous à titre personnel, ou d’une société à un moment donné. J’ai toujours ressenti que le vêtement, cette « frivolité essentielle » exprimait beaucoup plus qu’il n’y paraissait, et c’est ce que je peux confirmer aujourd’hui quand je regarde les pièces issues de notre griffe.

Fanny : tu prends la pose pour tes créations : un kiffe ou un devoir ? LOL.

C’est un peu les deux ! C’est important que je puisse incarner JAMAAL parce que c’est intrinsèquement nous ! J’ai besoin, pour aller au bout de nos créations, de pouvoir les porter, les ressentir. Et dans la logique les faire voir. Mais c’est aussi important de montrer qu’elles sont faites pour bien d’autres femmes que moi et pour cela ne pas apparaître en permanence est une priorité. D’autant que l’on adore les voir portées sur différentes typologies de femmes.

Yamin : ta devise, c’est « transformer de grandes idées en grandes actions » ; d’autres grandes idées en tête ou en cours de transformation ?

De projet de couple, nous sommes devenus une marque ; puis nous avons ouvert notre concept-store, véritable lieu de vie et de rencontres à Biarritz. Il reste encore beaucoup à faire pour emmener JAMAAL aussi loin que je la visualise, alors oui les grandes idées sont nombreuses ! Mais la priorité est pour le moment de consolider le parcours déjà entamé. Aujourd’hui nous devons assurer à notre griffe sa pérennité, et être de jeunes créateurs de mode n’est pas un parcours facile. Alors l’enjeu est déjà de faire rayonner nos valeurs et nos pièces dans des écrins et des concept-stores sur le territoire français et peut-être international…nous en rêvons !

Dites-nous quelques mots de votre concept-store installé à Biarritz…

Nous avons ouvert au mois d’avril 2019 notre concept-store qui abrite notre studio de création, ainsi qu’un lieu de vente et d’exposition en plein cœur de Biarritz. Cette ancienne galerie d’art, nous l’avons transformée en lieu de métissage, de partage, de mode. Le pari a été relevé, alors de passage à Biarritz, poussez la petite porte dorée et venez nous voir !

JAMAAL Perso & Pro….

  • 1 mot : Beauté (de l’être aimé, des différences, des cultures…)
  • 1 envie : Rayonner
  • 1 folie : Voyager encore et encore
  • 1 symbole : Le chameau
  • 1 rêve : Rassembler
  • 1 imprimé : Notre Iconique : la famille chameaux se promenant dans les dunes.

Au fait, je n’ai pas trouvé « le bébé dans les dunes » … Un petit indice ?

Je ne dirai rien LOL 😊 Il faut bien observer le détail de l’imprimé, montant les dunes… il n’y a pas que le couple de chameau mais bien le bébé qui suit et dont la silhouette est dessinée au crayon noir… <3

Fanny et Yamin, merci infiniment pour votre gentillesse et votre simplicité. Merci pour votre amour qui transcende tout ce vous partagez, personnellement comme professionnellement.

Leave Your Comment

Your email address will not be published.*